En Normandie, MG FRANCE s’engage pour les médecins généralistes

P1020885« La médecine générale à besoin de reconnaissance, les médecins généralistes ont besoin d’aide. Face à cela nous avons un gouvernement qui impose des conditions de travail qui vont détériorer encore notre quotidien.

Dans ces conditions les élections URPS du 12 octobre pourraient bien servir d’arbitre. Elles ont donc un intérêt majeur.

Le déficit d’image de la médecine générale auprès des jeunes n’est pas lié au rôle ni à l’importance du MG mais bel et bien aux conditions d’exercice. Les départs anticipés ont les mêmes causes.

Les politiques, mal conseillés, ne connaissent pas notre travail voire le méprisent. Les rapports sur le sujet vont tous dans le même sens celui d’un investissement massif sur les soins primaires, sur la médecine générale et pourtant ils font l’inverse.

La loi de santé avec le tiers payant généralise mal ficelé c’est la cerise sur le gâteau.

Ce qu’il nous faut:

Ce sont des moyens pour embaucher des assistants, secrétaires, etc,

C’est une assurance maladie à notre service et non l’inverse. Nous n’avons pas à être leurs secrétaires.

C’est une rémunération à l’égale des autres spécialités pour qu’enfin les jeunes soient fiers de choisir la médecine générale, que la qualité de notre enseignement ait un sens.

C’est une protection sociale qui nous permette de travailler sereinement comme tout travailleur en France.

C’est une sécurité des financements lorsqu’on s’engage dans un travail interprofessionnel ou lorsqu’on investit dans nos villes et nos villages dans des structures de soins modernes.

Plus que jamais les élections vont être l’occasion de faire entendre ce que l’on veut, ce que l’on ne veut pas. Il nous appartient à tous de savoir comment nous voulons faire évoluer les choses.
Pour ma part j’ai choisi l’engagement à MGFRANCE parce que c’est le seul syndicat qui défend la médecine générale. c’est le seul a ne pas partir dans la démagogie populiste. Je n’ai pas envie d’un ultra libéralisme violent que d’autres nous proposent.
La convention ce n’est pas parfait mais le déconventionement ou pire un conventionnement individuel avec les mutuelles je n’en veux pas.
Nous avons besoin de nous mobiliser pour défendre notre métier, pour améliorer nos conditions d’exercice et nous devons résister aux sirènes ultra-libérales.
Plus que jamais MGFRANCE doit être fort pour nous défendre. Au travers de la liste des candidats pour MGFrance et des actions menées par les normands nous nous donnons les moyens d’y parvenir. Mais c’est notre rôle à tous de transformer l’essai.

Pour que demain les médecins généralistes soient reconnus et défendus à leur juste valeur, il faut qu’un maximum de médecins s’engage pour MGFRANCE.

Parlez-en dans vos associations, vos groupes de pairs ou de formation, et dans vos cercles de proches.
Si chacun de nous, nous y mettons notre petite pierre ensemble nous ferons bouger les lignes. »

Laure Lefebvre, Médecin généraliste à Louviers, tête de liste MG France Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *