Le médecin généraliste et les mutuelles

Fichier 04-12-2015 16 47 48MG France Normandie s’offusque des courriers émanant de mutuelles demandant aux médecins généralistes la mise en ALD lorsque des soins couteux sont prodigués (par exemple : hospitalisation prolongée pour raison médicale non liée à une ALD reconnue). Le médecin conseil de la mutuelle demande aux médecins traitants de faire un dossier d’ALD à une date antérieure couvrant la période d’hospitalisation.

Il est allégué dans ce courrier « Cette démarche relève d’un simple contrôle et ne modifie en rien la prise en charge de vos frais de santé. Elle a pour but de contribuer à l’équilibre financier de votre mutuelle et à une meilleure maitrise de l’évolution des cotisations santé ».

Si la démarche peut soit disant s’entendre dans l’intérêt des patients, il n’existe pas d’ambiguité pour MG France Normandie. Il s’agit bel et bien d’un intérêt financier pour la mutuelle.

MG France Normandie refuse d’entériner la teneur de ces courriers reçus par plusieurs médecins et les nouveaux rapports de dépendance avec les mutuelles qu’ils impliquent pour les médecins généralistes.

La démarche de mise en ALD n’est pas obligatoire et se fait en concertation avec les patients et ne peut être rétroactive qu’avec l’accord du médecin conseil de la Sécurité Sociale.

A travers ces courriers, on ne peut que faire le constat qu’il existe un ton nouveau employé par les mutuelles envers les patients et envers leurs médecins traitants. Cela augure des changements pour l’avenir et des inquiétudes eu égard à la nouvelle Loi de Santé qui ouvre la porte à une intrusion directive des mutuelles dans les exercices professionnels des médecins.

MG France Normandie veut porter ce sujet en Commission Paritaire Locale et Nationale, pour cela transmettez toutes demandes de ce type à mgfnormandie@mg-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *