DPC, pourquoi l’avoir fait compliqué quand il fallait faire simple?

Office_002L’OGDPC est une structure aussi obscure que son acronyme, bientôt remplacée par l’ANDPC dont on espère une plus grande transparence et un meilleur fonctionnement.

Depuis que le DPC est ouvert aux autres professionnels de santé que les médecins, l’OGDPC gère un grand nombre nombre d’organismes professionnels sans néanmoins en avoir les moyens (informatique, financier et humain). C’est là que les ennuis commencent pour les médecins désireux de continuer à se former car il n’est pas simple de s’y retrouver dans le dédale des organismes professionnels (dont certains purement commerciaux), des modalités d’inscriptions et dans les indemnisations qui en découlent.

Les relations des médecins avec les organismes de formation deviennent complexes et sources d’incompréhension car ces derniers deviennent les interlocuteurs intermédiaires pour compenser les déficiences de l’OGDPC. Comment s’inscrire sur ce site compliqué de l’OGDPC ? Quelle compensation financière attendre en retour d’une formation honorée ? Quelle indemnisation pour quelle formation ? Un vrai casse-tête !

Les organismes de formation doivent faire face à la gestion uniquement comptable des formations par l’OGDPC au mépris des règles d’organisation et du droit des acteurs de santé à une formation de qualité indemnisée (enveloppe comptable annuelle fermée avec une logique uniquement budgétaire : forfait pédagogique réduit et limitation du nombre de programmes par professionnel).

L’OGDPC avait été créée pour simplifier et inciter au DPC… L’inverse est obtenu ! Même les médecins investis dans leur formation médicale continue se découragent face à cette complexité et à ce manque de reconnaissance (2 jours par an sont indemnisés contre 10 jours auparavant !) et s’en détournent.

Il n’est plus acceptable de demander que les médecins actualisent leurs connaissances pour améliorer la santé de la population sans leur donner les moyens de le faire.

MG France milite pour une formation professionnelle indépendante de qualité adaptée aux besoins de santé de la population et aux besoins des professionnels. MG France demande une simplification des démarches et une vraie reconnaissance des formations par les pairs.

OGDPC : Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu

ANDPC : Agence National du Développement Professionnel Continu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *