De l’intérêt de bien coter…

photo sousIl est loin le temps où nous n’avions que la lettre « C » à apposer sur notre feuille de soins pour que notre acte soit honoré. Si l’avantage était une certaine simplicité d’utilisation, elle avait néanmoins l’inconvénient de niveler nos actes en réduisant à une seule cotation la diversité de nos soins.

Au fil des conventions successives, de nouvelles cotations ont été créées.

Certaines se sont intégrées facilement dans notre quotidien comme le « C + MNO » pour les enfants de moins de 2 ans et le « C + MGE » pour les enfants de 2 à 6 ans.

D’autres font encore le chemin dans nos esprits et ne sont pas encore des automatismes. Combien de fois oublions-nous de coter « MSH » dans le mois qui suit une hospitalisation ? Ou « MIC » dans les 2 mois qui suivent une hospitalisation pour décompensation cardiaque ? Ou « VL » une fois par an pour des patients porteurs d’une maladie neuro-dégénérative à domicile ? Etc.

Pourtant, c’est maintenant le seul moyen pour que nos rémunérations soient à la hauteur de tous nos actes. Le futur C à 25 euros est une avancée pour la médecine générale ; les nouvelles cotations de 2017 sont une avancée dans la reconnaissance de la diversité et de la richesse des consultations des médecins généralistes.

Grâce à MG France, la nouvelle convention est riche de ces nouvelles lettres de cotations. Il serait dommage d’oublier de les utiliser.

MG Normandie accompagne les médecins généralistes normands dans leur appropriation des nouvelles cotations et leur donne rendez-vous en 2017 pour des soirées de formation à la nouvelle nomenclature. En attendant et pour vous familiariser à celles-ci, voici un petit mémo :

 Les nouvelles cotations pour la médecine générale

A partir du 1er mai 2017  :

C(s) + MMG : 25 euros

C(s) + MMG + MEG : 30 euros pour les enfants de 0 à 6 ans (suppression des cotations MNO et MGE)

A partir du 1er juillet 2017 :

C(s) + MMG + MCG : 30 euros pour les consultations avec courrier informatif de retour pour le médecin traitant

A partir du 1er novembre 2017 :

COE : 46 euros pour les consultations obligatoires du 8ème jour, 9ème mois et 24ème mois (suppression des cotations FPE)

CCP : 46 euros pour les consultations de 1ère contraception concernant des jeunes filles de 14 à 18 ans et conseil sur les IST (Infections Sexuellement Transmissibles)

CSO : 46 euros pour les consultations concernant des enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d’obésité (utilisable 2 fois par an)

VL + MD : 70 euros pour les visites concernant des patients ayant une maladie neuro-dégénérative ou étant en soins palliatifs avec une fréquence de 3 par an

A partir du 1er janvier 2018 :

C(s) + MMG + MUT : 30 euros pour les consultations urgentes avec obtention d’un rendez vous chez le spécialiste dans les 48 heures (le spécialiste cotera 15 euros en plus)

C(s) + MMG + MRT : 40 euros pour les consultations en urgence à la demande de la régulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *