Médecin généraliste, résister vaut mieux que souffrir en silence!

img_0514A l’heure où une de nos consoeurs est agressée physiquement dans son cabinet, où Martin Winckler évoque « les brutes en blanc » et où la Sécurité Sociale met une pression administrative sur nos prescriptions au détriment des soins, le mal-être des médecins généralistes est une réalité.

La médecine générale souffre. Les médecins installés en libéral sont de moins en moins nombreux à pouvoir répondre aux demandes de la population française. Ceux qui restent sont soumis à des multiples pressions professionnelles, administratives et sans oublier le risque d’incidents (agressions verbales ou physiques, menaces, vols, dégradations, etc.). Au cours de l’année 2015, le nombre de déclarations d’incidents effectuées par les médecins a atteint 924 et dans 65% des cas, la victime de l’agression est désormais un médecin généraliste (soit 10 points de plus qu’en 2014).

La médecine générale souffre et pourtant nous répondons présents au quotidien dans notre rôle de médecins du premier recours, ceux faciles d’accès où tous les âges de vie se croisent. Les consultations se suivent sans interruption au cours de la journée comme une peinture de notre société dans sa diversité : du bébé au sujet âgé en passant par le jeune actif ou la femme enceinte… Nous participons indéniablement à une cohésion sociale indispensable en apportant notre écoute et nos soins au plus près des patients.

Nous résistons mais nous avons maintenant besoin de soutien pour faire face aux adversités. Nous aspirons tous à exercer notre métier sereinement et il est inacceptable que nous perdions notre vocation première de soignants pour des comportements ou des propos inadaptés, pour des acte délictueux ou pour des courriers menaçants de la CPAM nous enjoignant de modifier nos pratiques.

MG Normandie sera toujours aux côtés des médecins généralistes pour les défendre et les protéger.

Contactez-nous: mgfnormandie@mg-france.fr.

Adhérez à MG France c’est un moyen d’agir ou de résister: j’adhère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *