MG FRANCE en Normandie en 6 points :

1) Faciliter l’installation des jeunes médecins et lever leurs freins en proposant au dernier semestre « un séminaire d’installation » qui mettrait en avant les atouts du métier et les bons plans d’installation mais aussi en proposant « un outil de suivi » du devenir des internes

2) Structurer les Services d’Accès aux Soins (SAS) autour de l’existant, en interpelant les associations locales de PDS, en adaptant les secteurs de garde aux capacités des professionnels, en recrutant un maximum de médecins pour un minimum d’effort pour chacun.

Nos supports d’actions : 

– Créer une régulation par les médecins généralistes en activité

– Défendre une consultation majorée de jour pour la prise en charge des demandes de soins non programmées (DSNP)

– Garantir une liberté des horaires de RDV non programmés pour les MG qui s’engagent.

– Adapter les territoires de SAS et de PDS à leurs fonctions sans vouloir absolument les calquer.

– Favoriser l’entraide entre médecins pour la continuité des soins (partage des soins non programmés en cas d’absence notamment) et la valoriser par des astreintes.

Si les conditions ne sont pas garanties le SAS ne pourra s’appliquer.

3) Créer des cellules Libéraux/ARS/CPAM départementales afin de résoudre rapidement les problématiques et d’apporter des données locales pour une meilleure réponse aux professionnels.

4) Aider à l’évolution vers une Equipe de Soins Primaires (ESP), une Maison de Santé Pluri-Professionnelle (MSP) ou une Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) des équipes non formalisées ou à cheval sur différentes entités.

Nos supports d’actions :

– Accompagner les équipes (ingénierie, orientation, formation)

– Créer un groupement d’employeurs des assistants/IPA/coordonnateurs

– Créer une banque de données et d’échanges (protocoles de soins pour MSP par exemple)

– Impliquer les communes, les départements, la région, le cdom dans le financement des CPTS.

– Aider à la fusion ou au rapprochement de la FFMPS et de la FENOR. 

5) Répertorier les solutions de télé-médecine locales avec leurs avantages et leurs inconvénients et en faire une information claire.

6) Soutenir la création d’une tontine afin de répondre à des situations exceptionnelles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *